carcas1.jpg (15056 octets) carcas10.jpg (8143 octets) carcas12.jpg (10484 octets) carcas14.jpg (6107 octets) carcas17.jpg (13662 octets)
carcas11.jpg (10757 octets)  carcas13.jpg (10373 octets) carcas15.jpg (23727 octets)  carcas19.jpg (26780 octets)  carcasonne tresau.jpg (38240 octets)  CARCASSONNE 2.jpg (42436 octets) carcassonne 21.jpg (154194 octets) CARCASSONNE 3.jpg (47937 octets)  carcassonne 26.jpg (223795 octets)
carcassonne 1.jpg (59848 octets) carcas20.jpg (19787 octets) CARCASSONNE 7 1.jpg (39823 octets) carcassone6.jpg (46097 octets) carcas18.jpg (26275 octets)
carcassonne 24.jpg (327609 octets)    carcassonne ch comtal.jpg (25013 octets) carcassonne la porte d aude.jpg (43805 octets) carcassonne les lices.jpg (42865 octets)    CARCASSONNE 5.jpg (37762 octets) carcassonne 7 2.jpg (49517 octets)   

Véritable bijou à ciel ouvert. Chaque peuple, chaque période de l’histoire a contribué au développement et à la fortification de la citadelle. La cité restera durant des siècles une place forte, accueillant des garnisons, puis sera désaffectée et tombera dans la désuétude. Il faudra attendre le XIXe siècle et les efforts conjugués de Prosper Mérimée et d’Eugène Viollet-le-Duc pour que la cité renaisse de ses ruines et retrouve sa grandeur d’antan.

Ses deux enceintes, son château comtal, sa cathédrale, ses remparts et 52 tours ont vu et subi les assauts des Volsques, des Romains, des Wisigoths, des Sarrasins et des Francs.

Carcassonne inscrite au patrimoine mondial de l’humanité, cité médiévale reliée à la bastide Saint-Louis par le vieux pont.  

 

                                                                                     

                                                                                                                     Émail